Histoire de la justice et patrimoine judiciaire. Séminaire EHESS (2019-2020)

séminaire histoire justice renneville Le séminaire interroge l’histoire de la justice et ses formes de patrimonialisation. L’histoire de la justice est abordée par la fabrique de la conviction judiciaire pour saisir le processus aboutissant à une décision de justice, que celle-ci soit consensuelle ou contestée par les lectures médiatiques ou littéraires. La réflexion est menée à partir d’affaires judiciaires des XIXe-XXe siècles en France. Le deuxième axe questionne la notion de patrimoine judiciaire, son extension (matériel, immatériel) et ses recoupements avec d’autres domaines (patrimoine scientifique, patrimoine numérique). On s’intéresse ici aux savoirs, aux pratiques et aux mémoires des lieux de justice, aux modalités de leur valorisation (accès public, muséographie, documentaire, dispositifs numériques) et aux usages sociaux de ce patrimoine sombre.

Responsable : Marc Renneville (centre A. Koyré UMR 8560, Clamor UMS 3726)

Horaires : 2e et 4e lundis du mois de 15 h à 17 h, du 14 octobre 2019 au 8 juin 2020

Lieu : EHESS, salle 6, 105 bd Raspail 75006 Paris

Dates des séances 2019-2020 : Lundi 14 octobre 2019, 25 novembre, 9 décembre, 13 janvier 2020, 27 janvier 2020, 10 février, 9 mars, 23 mars, 27 avril, 11 mai, 25 mai et 8 juin.

Renseignements complémentaires sur le site de l’EHESS

Séminaire Histoire de la justice et patrimoine judiciaire (2018-2019)

Le séminaire « histoire de la justice et patrimoine judiciaire » porte deux axes de réflexion. Le premier consiste à explorer des affaires criminelles dans leurs dimensions judiciaires, médiatiques et littéraires. On s’intéressera notamment à la fabrique de la conviction judiciaire à partir des éléments matériels produits par l’enquête. Pièces de procédure, sources policières et imprimés seront confrontés pour saisir le processus aboutissant à une décision de justice, que celle-ci soit consensuelle ou contestée par les lectures médiatiques ou littéraires. Une attention particulière sera portée aux sources et à leur interprétation.

Le deuxième axe questionne la notion de patrimoine judiciaire, son extension (patrimoine matériel, immatériel) et ses recoupements avec d’autres domaines (patrimoine scientifique, patrimoine numérique). Cette notion sera appréhendée par les savoirs, les pratiques et les mémoires des lieux de justice (de jugement et d’exécution des peines), par les sources de leur histoire, par les modalités de leur valorisation (accès public, dispositifs numériques) et les usages sociaux de ce patrimoine sombre.

Responsable : Marc Renneville (centre A. Koyré UMR 8560, Clamor UMS 3726)

Horaires : Les séances se dérouleront le lundi de 14 à 16h aux dates suivantes : Lundi 5 novembre 2018, 26 novembre 2018, 14 janvier 2019, 11 mars, 1er avril et 13 mai.

Lieu : Maison des Sciences de l’Homme, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris, salle B01-18

Programme indicatif des séances 2018-2019 :

Lundi 5 novembre 2018, 26 novembre 2018 et 14 janvier 2019 : l’affaire Joseph Vacher (1896-1899)

Lundi 11 mars  2019 : La prison militaire du Cherche-Midi (intervenants : Cécilia Rouilly et Jacky Tronel)

Mardi 2 avril : Les complaintes criminelles sur l’affaire Vacher (colloque sur les Complaintes criminelles)

Lundi 13 mai 2019 : Les images dans l’affaire Vacher (avec Hervé Colombani, sous réserve)

Modalité d’accès : Ce séminaire est particulièrement destiné aux étudiants porteurs d’un projet de recherche. Il est ouvert à tout participant moyennant inscription préalable auprès de l’enseignant (marc.renneville[at]cnrs.fr). Une validation pédagogique est possible selon les cursus. Elle doit être déterminée au moment de l’inscription

Séminaire de recherche 2018-2019 : Histoire de la justice et patrimoine judiciaire

Ce séminaire de recherche porte deux axes de réflexion. Le premier consiste à explorer des affaires criminelles dans leurs dimensions judiciaires, médiatiques et littéraires. On s’intéressera notamment à la fabrique de la conviction judiciaire à partir des éléments matériels produits par l’enquête. Pièces de procédure, sources policières et imprimés seront confrontés pour saisir le processus aboutissant à une décision de justice, que celle-ci soit consensuelle ou contestée par les lectures médiatiques ou littéraires.
Le deuxième axe questionne la notion de patrimoine judiciaire, son extension (patrimoine matériel, immatériel) et ses recoupements avec d’autres domaines (patrimoine scientifique, patrimoine numérique). La notion sera appréhendée par les savoirs, les pratiques et l’identité des lieux de justice (de jugement et d’exécution des peines), par les sources de leur histoire, par les modalités de leur valorisation (accès public, dispositifs numériques) et les usages sociaux de ce patrimoine sombre.

Dossiers susceptibles d’être traités en 2018-19 : affaire Vacher, affaire Chambige, affaire Seznec, le château-prison de Gaillon, la prison militaire du Cherche-Midi

Enseignant référent : Marc Renneville

Horaires : Les séances se dérouleront le lundi de 14 à 16h aux dates suivantes : Lundi 5 novembre 2018, 26 novembre 2018, 14 janvier 2019, 11 mars, 1er avril et 13 mai.

Lieu : Maison des Sciences de l’Homme, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris (la salle sera précisée aux inscrits avant la première séance)

Modalité d’accès : Ce séminaire est particulièrement destiné aux étudiants porteurs d’un projet de recherche. Il est ouvert à tout participant moyennant inscription préalable auprès de l’enseignant (marc.renneville[at]cnrs.fr). Une validation pédagogique est possible selon les cursus. Elle doit être déterminée au moment de l’inscription.

CLAMOR – La lettre d’information n°5

——————————————————————————

La lettre d’information –  n°5 – Avril 2016

——————————————————————————

Bonjour,

Nous avons le plaisir de vous informer des dernières publications de Criminocorpus avec notamment la mise à disposition dans la bibliothèque de documents rares et de leur transcription, ainsi que la publication de deux nouvelles expositions : l’une vous invite au voyage dans les vestiges de ce que fut le bagne de Guyane dans les Iles du diable ; l’autre vous fera plonger dans l’univers noir, drôle et libertaire du Poulpe, héro de la collection éponyme.

Notre équipe est également fortement mobilisée autour du projet de transformation du site criminocorpus.org avec l’ouverture très prochaine du premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines.

Nouvelle présentation, nouvelles rubriques, nouveaux projets et, d’ici quelques mois … ouverture du musée à des contributions spontanées. Nous espérons ainsi répondre à vos attentes avec encore plus de contenus et d’interactions.

Mais on ne vous en dit pas plus pour le moment !

Bonne lecture.
Bien cordialement.

——————————————————————————

1. – LA REVUE

  •     Dossiers

Les sources de la recherche

– Johan Picot
Les confessions d’un sorcier-empoisonneur devant le châtelain de Mozac (Basse Auvergne, 1461).
3-9 août 1461. Lorens Charastrut, paroissien de Marsat, âgé de 80 ans, accusé de sorcellerie par le procureur de Mozac, confesse à Jehan Panyot, châtelain de Mozac, plusieurs crimes perpétrés sous l’influence d’un diable nommé « Belzébuth » lui étant apparu à plusieurs reprises lors du sabbat sous l’aspect d’une idole, d’un ours ou encore d’un serpent.
Le texte contient une description très précise du déroulement du sabbat.
Cet article est la présentation de l’édition du procès de 1461 disponible dans la bibliothèque de Criminocorpus.

2. – LE PORTAIL

  • Expositions

Le bagne des Îles du Salut (Royale, Saint-Joseph, Diable)
Réalisée par Lucile Quézédé, la nouvelle exposition de Criminocorpus invite à visiter les vestiges du bagne des trois îles du Salut en Guyane : île Royale, île Saint-Joseph et île du Diable

Poulpe Fiction
Grâce à un partenariat noué avec la Bibliothèque des Littératures Policières (BILIPO), Criminocorpus vient de porter en ligne l’exposition consacrée à cette collection phare des éditions Baleine. Romans de gare assumés à l’esprit libertaire, les différents titres de la collection du Poulpe publiés chacun sous une plume différente ont composé un morceau de l’histoire du polar contemporain avec des titres plutôt drôles et de fantastiques couvertures illustrées par Myles Hyman.

  • Bibliothèque (dernières mises en ligne)

Collection Michel Basdevant
Cette nouvelle collection s’enrichit régulièrement d’entretiens vidéos menés par Michel Basdevant autour de la justice des mineurs. Chaque interview est accompagnée de sa transcription, d’informations et de documents complémentaires. Ces interviews constituent des témoignages précieux sur les savoirs et les pratiques professionnelles des acteurs de terrain, éducateurs, formateurs et chercheurs.

Collection Philippe Zoummeroff.
Dernière mise en ligne dans cette collection particulièrement riche : la version océrisée du traité de physiognomonie de Jean Gaspard Lavater : Essai sur la physiognomie, destiné à faire connoître l’homme et à le faire aimer (1783).
La physiognomonie est l’étude du tempérament et du caractère d’un individu faite à partir de la forme, des traits et des expressions de son visage. Jean Gaspard Lavater (1741-1801), un théologien d’origine suisse, est le plus grand auteur sur le sujet. Il se rendit célèbre par son Physiognomische Fragmente, publié à Leipzig en 1775-1778, dans lequel il exposa et développa les théories physiognomoniques. Son œuvre exerça une influence considérable à l’époque et surtout au XIXe siècle, en particulier sur les travaux de Franz Joseph Gall (1758-1828) concernant la phrénologie et sur les recherches de Cesare Lombroso (1835-1909) en matière de criminologie. Cet exemplaire porte de nombreuses annotations autographes de la main de l’auteur et un envoi autographe à Susanna Meynell sur les pages de titre. Les remarques de Lavater ont principalement trait au caractère et à l’identité des personnages figurant dans l’ouvrage.

– Collection Varia
Dernière publication de la collection : Les confessions d’un sorcier-empoisonneur devant le châtelain de Mozac (Basse Auvergne, 1461).
Conservé dans les Archives départementales du Puy-de-Dôme et proposé en ligne dans la bibliothèque de Criminocorpus, ce facsimilé complet présente l’édition du procès (qui se tint en 1461) écrite en moyen français, avec de nombreux traits occitans et quelques insertions latines ainsi que sa transcription réalisée par Johan Picot.

Voir également l’article de présentation de cette édition dans la Revue Criminocorpus.

3.- CRIMINOCORPUS en DIRECT : pour nous suivre, participer et réagir…

Appel à contributions

Le CLAMOR est partenaire du colloque international Rock et violences en Europe (années 1950-1980).

Ce colloque s’inscrit dans une problématique émergente associant historiens, spécialistes des mouvements de jeunesse, musicologues, sociologues et professionnels du spectacle vivant. Cette manifestation est la première d’une série de deux colloques, dont le deuxième volet aura lieu en 2019 au département d’Histoire de l’Université de California State, Long Beach (États-Unis). Le premier volet à Rouen (1er au 3 juin 2017) concentre sa problématique sur l’Europe tandis que le second volet, à partir du même thème, s’attachera à la situation des Amériques. Il s’agit à travers ces deux manifestations de comprendre la place du rock dans la culture contemporaine et d’en préciser la portée et l’impact dans nos sociétés. Il s’agira également à partir d’un thème percutant d’envisager la part de légendaire qui entoure le mythe de la musique rock. L’association entre rock et violence, dans ce qu’elle possède de fantasmée et d’artificiellement construite, est cependant une donnée qui a traversé l’histoire de cette musique dans la deuxième partie du XXe siècle et que, d’une certaine manière, les événements dramatiques du Bataclan ont souligné de manière extrêmement tragique.
Les propositions de communication sont à soumettre en français ou en anglais avant le 15 juillet 2016.
Les conditions de soumission et toutes les informations sont disponibles ici.

Suivez-nous aussi sur :
le Blog d’actualité
et les réseaux sociaux, Facebook et Twitter

Vous aussi devenez contributeur de Criminocorpus !
Vous avez un projet d’exposition sur l’histoire de la justice ? Des actes de colloque à publier ou une proposition d’article ? Un corpus à numériser ? Une base de données à mettre en ligne ? Nous pouvons vous accompagner à différentes étapes de votre projet numérique en vous apportant conseils, aide à la publication, à la numérisation ou à la documentarisation des données.

Nous vous remercions de votre fidélité.

Pour l’équipe de Criminocorpus.
Nadine Dardenne

———————————————————————————-

CLAMOR – La lettre d’information –  n°5– Avril 2016

———————————————————————————-

La lettre d’information est publiée par le CLAMOR, le Centre pour les Humanités numériques et l’histoire de la justice (UMS 3726).
Pour s’abonner à la lettre d’information : https://groups.openedition.org/sympa/subscribe/criminocorpus
Pour contacter la rédaction : redaction@criminocorpus.org