CLAMOR – La lettre d’info n°16

——————————————————————————

La lettre d’information n°16 – Septembre 2017

——————————————————————————

Cette lettre de rentrée vous présente les publications réalisées durant l’été : cinq nouvelles expositions à découvrir dans le musée. Le module de visite des lieux de justice est en cours d’amélioration pour accueillir la reprise de la publication du projet « Au Tribunal ». HUGO. Patrimoine des lieux de justice a fait l’objet d’une présentation lors des Journées européennes du patrimoine, grâce à l’accueil du Musée national de l’Éducation. Notez également que le 19 octobre, le CLAMOR organisera sa première journée d’étude sur le thème « Humanités numériques et histoire de la justice ». Nous vous invitons à y prendre part. Enfin, nous vous rappelons que l’enquête sur les usagers de notre Musée reste ouverte. Il est encore temps d’y répondre et de la faire connaître !

Nous vous souhaitons une bonne lecture !

Lire la lettre d’information.

Séminaire public : Les expositions de Criminocorpus

expo-peine-de-mortDepuis sa première exposition en 2006 à l’occasion du 25ème anniversaire de l’abolition de la peine de mort en France, Criminocorpus a mis à disposition en libre accès plus de 30 expositions consacrées à des thèmes variés de ­l’histoire de la justice (bagnes, prisons, art, psychiatrie, ­graffitis, police scientifique, fichage, peine de mort…).ferrement-bicetre
Nativement conçue pour le numérique ou adaptée à la mise en ligne, ces expositions constituent  l’un des points d’entrée du musée d’histoire de la justice en ligne. Cette séance de séminaire vise à présenter le dispositif d’exposition géré par le CLAMOR à ­travers quelques réalisations et projets en cours.

Programme
Séance animée par Marc Renneville (CLAMOR).
Jean-Lucien Sanchez (CLAMOR) : Le dispositif d’exposition ­virtuelle du Musée d’histoire de la justice.
Sophie Victorien (CLAMOR) : La mémoire des murs. Une ­exposition contributive.
Patricia Bass (Duke University) : Les portraits «carte de visites» dans les procédures judiciaires.
Pierre Piazza (Université de Cergy-Pontoise) :  A. Bertillon.­ Exposition et visite chez les experts de la police ­scientifique.

Jeudi 8 juin 2017
9h45-13h
FMSH – Bibliothèque – Salle expérimentale  (1er étage)
54 boulevard Raspail – 75006 Paris

Accueil à partir de 9h30.
L’entrée est libre dans la limite des places disponibles mais merci de signaler votre présence à : nadine.dardenne@cnrs.fr

« Chez les experts ». Un documentaire sur la mémoire du service de l’identité judiciaire

Analyse de document (ca1960). Coll. Zoummeroff
Police scientifique. Analyse de document. Coll. Zoummeroff

Ce projet initié par Pierre Piazza consiste à réaliser un documentaire (en cours de production) visant à mettre en lumière les logiques actuelles de fonctionnement du SRIJPP au regard de celles instituées par le créateur de ce service – Alphonse Bertillon – en 1893 lorsqu’il a créé le premier service de l’ identité judiciaire. Il mettra l’accent sur les évolutions des pratiques depuis la création du service mais aussi, les héritages. Il s’agit de recueillir, préserver et valoriser la mémoire des pratiques professionnelles attachées à une implantation séculaire au sein du Palais de justice de Paris.

Chaise à portrait judiciaire
Chaise à portrait judiciaire

Le documentaire mettra en évidence ce que doivent toujours les savoirs et pratiques identificatoires de ce service (signalisation, dactyloscopie, scènes de crime, etc.) à celui qui a activement participé à l’institutionnalisation de la police technique et scientifique à travers le monde.

Il  s’attachera à expliquer l’importance de ce phénomène en filmant des responsables du SRIJPP qui – pour beaucoup passionnés d’histoire – expliqueront en quoi les apports de Bertillon s’avèrent toujours décisifs dans leur travail quotidien,  des historiens spécialistes du Bertillonnage  ainsi qu’un descendant de la famille Bertillon.

La bertillonne. Petite malle portative de Bertillon (1909)

Des objets anciens dont dispose le SRIJPP (fiches d’identification, mallette de signalisation élaborée par Bertillon, appareils photographiques, publications et sculpture de Bertillon, etc. ), plans et albums photographiques anciens permettant de restituer les modes de fonctionnement du Service de l’Identité judiciaire fin XIXe siècle/début XXe siècle ainsi que de l’iconographie publiée dans la presse illustrée de la fin du XIXe siècle/début XXe siècle (fond de collection particulier de Pierre Piazza)  viendront illustrer ce tournage réalisé dans les locaux historiques, là-même où Bertillon avait installé son atelier.

Ce documentaire sera accessible dans le Musée Criminocorpus courant 2017.

Projet proposé et suivi par Norbert Fleury (SRIJPP) sous l’autorité et avec l’appui de Xavier Espinasse (commissaire divisionnaire, chef du SRIJPP de Paris) et Pierre Piazza (membre correspondant du CLAMOR).
Réalisation : Hervé Colombani

 _______________________

Ce documentaire, séquencé en neuf reportages vidéos réalisés en janvier et mars 2017 est accessible depuis novembre 2017 dans la collection Police scientifique et bertillonnage du musée (ici)

3 mn pour découvrir le projet ? C’est par ici :