Jean-Lucien Sanchez

Jean-Lucien Sanchez est responsable de la réalisation des expositions pour le CLAMOR.

Chargé d’études historiques au ministère de la Justice (Direction de l’administration pénitentiaire, bureau des statistiques et des études), Jean-Lucien Sanchez est historien spécialisé en histoire pénitentiaire et chercheur associé au Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales (CESDIP) depuis 2012. Diplômé de l’Institut d’études politique de Toulouse (1999), il est docteur en histoire de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (2009). Il a également été chargé de cours en histoire à ENEAD, service d’enseignement numérique et à distance de l’Université de Paris III Sorbonne Nouvelle (2006-2015).

Membre du projet de recherche ANR sciencepeine (Sciences, savoirs et politiques de l’exécution des peines en France, 2009-2014), Jean-Lucien Sanchez est membre du comité de rédaction et chargé d’édition (expositions et visites virtuelles) de Criminocorpus depuis sa création (2005). Il est également membre du European Labour History Network Working Group (2013).

Spécialiste du bagne colonial de Guyane, Jean-Lucien Sanchez mène des recherches sur l’histoire pénitentiaire contemporaine. Il est l’auteur d’un livre : À perpétuité. Relégués au bagne de Guyane (Vendémiaire, 2013). La plupart de ses articles sont accessibles en ligne.

Jean-Lucien Sanchez a été conseiller scientifique et rédacteur de catalogues dans le cadre d’expositions dédiées au bagne colonial de Guyane (Musée Ernest Cognacq de Saint-Martin-de-Ré, 2006, et Musée Balaguier de la Seyne-sur-Mer, 2010). Chargé de mission auprès de la mairie de Saint-Laurent-du-Maroni, il a notamment contribué à l’élaboration du Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine dans le cadre de la mise en place du Musée du bagne de Guyane (2010-2015).

Domaines d’expertise
Histoire pénitentiaire
Histoire du bagne colonial de Guyane
Humanités numériques

Contact : Jean-Lucien.Sanchez[at]justice.gouv.fr